Le peuple de ce pays se passionne pour un tas de choses, le foot, les films souvent débiles made in USA, les yoyos du Bitcoin ,monnaie de singe parce que des naïfs pensent qu’on peut vite faire fortune sans travailler et en spéculant sur du vent, du virtuel qui lorsqu’elle fera le plongeon donnera de bonnes leçons à un tas de crétins. On se passionne aussi sur les sujets bien utiles pour faire écran aux vrais sujets , tels les prises de position féminines faisant suite à la campagne « Balance ton porc ». Que c’est divertissant de voir s’étriper verbalement des féministes entre elles avec chacune une conception différentes. Certaines regrettent même de n’avoir pas été violées, on croit rêver là car cela pourrait éveiller la curiosité d’un serial killer ou de violeurs en bande qui pourraient enrichir ses propos en l’aidant dans sa quête du savoir et en élargissant ses connaissances.

Tout ceci occupe l’actualité et le monde médiatique qui peut se repaître des grands sujets mineurs : les propos de Donald Trump, la mise en examen de tel ou tel politique non gauchiste, les tribulations d’une vedette américaine dont on se fout royalement et depuis quelque temps les enterrements où les foules versent des larmes alors que c’est bien sur ce qu’elles sont devenues qu’il conviendrait de pleurer. Le quotidien est fait de routine : chaque jour des policiers sont agressés, roués de coups, des infirmières insultées quand elles ne sont pas bousculées dans les services d’urgence, des voitures sont brûlées, cela devient même festif dira un journaliste, certes, c’est une conception habituelle dans les tribus mais pas dans une civilisation qui se dit policée.Quand aux coups de surins c’est devenu tellement banal que même la Presse rechigne à les évoquer. Tout devient normal  dans une société où les abrutis sont légion, où les valeurs sont inversées. C’est le conformisme que certains intellos qui ont mal dormi ou se sont un peu trop shootés appellent la modernité.

Pendant qu’on s’enfonce dans le festif, les moyens de gratter toujours plus sans rien foutre qu’on s’efforce de nous tirer des larmes à cause des avalanches et des routes bloquées, pour les pauvres riches qui peuvent se payer des vacances à la neige en décembre puis en février, avant de penser à la destination exotique de Pâques, on nous fait avaler la panoplie de sanctions, de limitations  de vitesse,d’impôts remplacés par des taxes, de verrouillage de l’info ou de pollution par des produits qu’on sait mortels mais qui arrangent bien les affaires de Monsanto. On nous enfume avec Notre Dame des Landes qui sans doute réalisé ou pas ne va guère changer la situation merdique de ce pays, en fait on nous donne un spectacle, celui d’un Premier Ministre tellement préoccupé de sa décision qu’il va sur le terrain et consulte à tour de bras. Que d’énergie gaspillée pour une décision prise depuis longtemps mais il faut amuser la galerie, ménager le Vert Hulot et tenter de faire risette à la racaille qui s’est installée sur le site car pour la déloger il va falloir des gros moyens et de la casse.Allez on parie?

En fait les gogos adorent l’enfilade, cela fait des décennies qu’on les trimbale et qu’ils en redemandent. Aujourd’hui l’élection se ferait à des chiffres records car il suffit de montrer un bout de genou de la Dame première pour que tous tombent en pâmoison  devant tant de grâce et de « bon goût »et quant aux autres on les juge efficaces et défendant la France. On rêve là! la finance défend son beefsteak,ses bénéfices, son flouze qui d’ailleurs est le vôtre. Tiens ça rappelle les Tontons Flingueurs et la scène dans la cuisine où les tontons s’enfilent une limonade un peu forte et une nana, secouée touche une sacoche pleine de biffetons… pour ceux qui se rappellent la tête des tontons… bref pour la finance le credo c’est au nom du pèze, du fric et du saint bénéfice. Bref faut être plus que très con pour croire que cette équipe se sacrifie tel Ducros qui se décarcasse, si l’avion est trop lent on claque 300.000 ou plus pour gagner deux petites heures et quand on va se promener ailleurs on trimbale même le chantre de service (pas de nom, non on n’a pas parlé de Lafarine!) On a les politiques, les juges etc… qu’on mérite!

Pendant qu’on vous amuse les rues se noircissent, il en vient des tas, conduits par la main par des crétins qui se disent bénévoles du service Soros. En fait ne s’est-on pas trompé dans ces élections car les vrais tireurs de ficelles ne risquent pas leur sécurité dans les rues de Paname ou d’ailleurs puisque les villes sont de moins en moins sûres. Il eut été logique de voter pour les vrais maîtres, ceux qui vont faire de ce pays, un pays rivalisant avec d’autres du quart monde. Alors là les gars fini le SUV luxueux, les vacances au soleil, les petites combines, les start up et tout le reste car il va falloir courir vite, ils ne rêvent que de vous éclater et de vous prendre jusqu’au slip quant aux féministes on n’ose même pas évoquer les joyeuseries à  venir.

Cette fois certains réaliseront que lorsqu’on lynche des flics, caillasse des pompiers ou surinent le quidam pour un mauvais ou pas de regard du tout on est arrivé à la fin du film.

La fin du film? elle s’approche et c’est pas à coups de bitcoins qu’il faudra envisager la suite.Ca va se passer un soir où des voyous s’emplâtreront avec une voiture volée, ce sera à cause des flics, soyez en sûrs et ça tournera vinaigre, plus qu’à l’accoutumée mais tout sera bien organisé, mis au point et ça pétera fort car les petits malins Sorosés, eux s’y préparent comme les gentils islamistes pas fichés mais armés jusqu’aux dents. l’escalade sera rapide, les moyens vite débordés, le tic tac que beaucoup ne veulent ni entendre, pas même imaginer s’arrêtera pour une sonnerie claire celle du grand signal où la faune mixte, antifas,no borders, petits lycéens boutonneux, gros cons syndiqués à l’extrême gauche, festifs en mal de sensations vont rejoindre les hordes vociférant dans des dialectes qui sentent bon la brousse. A votre avis que se passera-t-il ? la réponse est claire, ce sera chacun pour soi, peut-on blâmer ceux qui se barreront alors que ni leur hiérarchie, ni la justice, ni les médias ne les soutiennent?

Voilà comment ça va se passer et ne comptez pas sur l’autorité… tous seront partis avant qu’on ne s’en prenne à eux. Vous ne croyez pas? Certains d’entre nous ont vu mai 68, la nuit où De Gaulle s’est éclipsé, c’était game over à part quelques groupes calmes et décidés, c’est ça aussi qui a calmé les ardeurs des petits bourgeois, la peur d’une praline dans le citron mais il faut avoir conscience que demain ce serait pire parce que quand les hordes seront armées ça va être tempête, voire cyclone et sans doute certains chanteront du France Gall : » Ca balance pas mal… »

Allez on ne vas pas continuer à vous démoraliser en ces jours de repos, bon Viquande!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s