POURQUOI CE NOM : HIPOSTRA?

La traduction de ce nom est HISTOIRE – POLITIQUE -STRATÉGIE.

C’est un blog politiquement incorrect!

Publicités

Rappels d’Histoire : LE MASSACRE D’El HALIA : 20 août 1955

L’histoire moderne ne retiendra que les propos d’un certain Sarkozy le 5 octobre 2007 qui disait en substance :  » parler de l’injustice, du système colonial de l’asservissement et de l’exploitation » Cette réflexion d’un président « gaulliste » au sujet du drame algérien, cette façon de résumer la colonisation en un asservissement, était la porte ouverte à une repentance unilatérale aussi imbécile qu’une trahison envers les morts, autant musulmans que d’origine européenne, tombés pour cette terre en si grand nombre pour donner  finalement ce pays plein d’avenir à des voyous qui n’en feront rien de bien enviable puisque aujourd’hui encore les ressortissants de ce pays devenu « libre » choisissent « l’esclavage » en France plutôt que la liberté dans leur patrie dont on dit le si grand bien.

Cette porte ouverte a encore servi pour le clone du premier tant leur conception, leur manière de faire est semblable. Les Français avaient voté contre un nouveau traité européen, Sarkozy est passé outre et hier encore une consultation populaire a été foulée aux pieds mais l’Histoire jugera si elle en a le temps car notre Histoire, à nous, peuple de France ou peuples d’Europe pourrait bien s’arrêter à forme de reculades, de fausses affirmations et de candeur!

La page d’histoire que nous allons évoquer est pleine de sens, d’abord parce qu’elle montre ce que furent les conditions de vie des « exploités »  qui vont massacrer leurs voisins, éviscérer les amis d’hier, violer les femmes avant de les éventrer et écraser le corps d’un bébé contre un mur. Certes ce drame qui n’en est qu’un parmis les autres dans cette guerre civile, plutôt qu’une guerre classique, n’a pas touché  les familles Sarkozy ni les familles Macron, ou la plupart de leurs adeptes, puisque ceux-ci sont entrés en religion, marchant en aveugles et en troupeaux.

L’Histoire des massacres de la région de Philippeville vient à propos pour montrer la duplicité et gommer la thèse de l’exploitation.

En cette période d’août 1955, la région était calme, trop calme aux yeux de Zighout Youcef, le chef FLN qui peinait à monter des groupes terroristes dans une population qui semble-t-il était imperméable à une révolte contre la population non musulmane. Bien sûr il y avait des partisans de l’autonomie comme Ferhat Abbas mais pas de terroristes en dehors de Youcef et de quelques uns de ses hommes. Pour secouer cette population il fallait l’obliger à s’associer à un massacre parce qu’ensuite il y aurait une répression et que c’est là où on pouvait gagner des militants. La décision fut prise de frapper un endroit symbolique comme la petite cité d’El Halia, proche de la mer et  lieu d’exploitation d’une mine de pyrite.

Les mineurs musulmans d’El Halia étaient payés au même tarif que leurs voisins européens de diverses origines. Ils avaient les mêmes avantages, les mêmes habitations côte à côte. Tous vivaient en harmonie, en amitié aussi partageant les mêmes fêtes, souvent les repas en commun. Les musulmans assuraient qu’ils défendraient leur voisins s’ils étaient attaqués, bref chacun était en confiance jusqu’à 11 heures 30 ce 20 août 1955.

Une Européenne la veille était rentrée de voyage de noces et son voisin musulman qui faisait fonction de taxi lui avait même dit : demain il y aura fête!

A 11 heures 30, les femmes préparaient le déjeuner pour les hommes qui allaient rentrer de la mine, les enfants étaient à l’intérieur des maisons à cause de la chaleur lorsqu’un premier camion venant de la mine arriva ,le conducteur fut égorgé comme les trois autres d’un second camion et la tuerie commença par les extrémités du village. Tous ceux qui étaient dehors furent massacrés sous les you you des femmes. Dans les premières maisons , tous furent exterminés : les hommes virent leurs femmes violer puis éventrées, eux furent castrés ou dépecés vivant,un bébé éclaté contre un mur, la tuerie continua malgré la résistance d’une dizaine d’Européens au centre du village. Partout il y avait des cadavres, des 50 familles européennes il n’en resta que 6. Le chauffeur de taxi ami se transforma en tueur méthodique et une victime ne dut qu’au miracle de rester en vie malgré de terribles blessures par des balles fabriquées pour la circonstance avec des morceaux de lame de rasoir agglutinés avec des poils d’animaux, sa mère un de ses frères, ses soeurs furent tuées, l’une violé avant sous ses yeux. Après le massacre elle réussit à se cacher et à échapper aux fils de l’assassin.

Ce qu’il faut ajouter sur ce massacre c’est que des musulmans  trop tièdes,furent aussi assassinés et que ceux, qui au début ne prenaient pas part à la tuerie, finirent par participer au massacre au couteau, avec des pelles ou des marteaux.Le nombre des morts de disparus qu’on ne retrouvera jamais, les blessés graves, finalement, s’il est important, ne peut être que la conséquence de la duplicité de la plupart de ces voisins, leur sauvagerie qu’on retrouvera au Bataclan  comme une sorte de signature.

La tuerie se jour là se termina après midi à El Halia mais elle continua à Philippeville et toute sa région avec d’autres civils massacrés et des forces de l’ordre, même le neveu de Ferhat Abbas, pharmacien fut égorgé, déclenchant ,ce qui est normal, une répression.L’organisateur sera tué des mois après dans un accrochage et son lieutenant donnera les éclaircissements, voilà comment on arrive au point de non retour.

Ceci doit nous enseigner que la confiance peut aussi être l’arme qui vous tuera. On ne peut faire confiance a priori lorsqu’on a des conceptions humaines si éloignées, ceux qui sont morts ce jour-là en portent témoignage.

L’Histoire, la vraie nous enseigne les siècles de massacres perpétrés par le monde musulman, de la Grèce byzantine aux portes de Vienne, des siècles plus tôt, c’est une constante et comme nous le disions plus haut, une signature.

Ceci bien entendu ne sera pas le langage de ceux qui nous dirigent, pas plus que l’information que les médias cacheront parce que cela ne va pas dans le sens des donneurs d’ordres. Cette histoire si sanglante n’est pas simplement un acte du passé et nous aurions tout lieu d’en tirer l’enseignement qui convient car ce sera exactement ce qui se passera le jour où ceux qui préparent leur coup décideront du passage à l’acte.

Les gens avertis…

 

 

EN MARCHE (arrière) : le « respect » des engagements

Notre Forest Gump  (pour ceux qui ont vu ce film) avait réussi à faire marcher bon nombre des gogos de ce Royaume de la Crédulité où depuis des décennies ils ont l’habitude de désigner ceux qui vont les brider pour leur bien tandis qu’au nom du  bien public on va les tondre  par tous les moyens.

La marche cette fois avait un caractère inédit chez nous puisque les marcheurs abandonnaient leurs convictions, leurs partis et parfois leurs amitiés pour suivre le nouveau prophète. Chacun buvait les paroles du nouveau prêcheur avec religion, était prêt même au sacrifice pour complaire  au maître et à son enseignement. Ne voyait -on pas les retraités applaudir par avance la taille dans le montant de leurs pensions, ils étaient prêts au sacrifice des martyrs pour le jeune prophète et ses disciples. Que c’est doux de savoir qu’on va participer au redressement du pays, permettre au premier ministre de voyager plus vite, qu’est-ce que 300.000 euros si cela fait gagner deux heures, qu’importe les sommes dépensées en visites puisqu’on nous annonce des contrats merveilleux, on nous fait le coup depuis si longtemps,qu’importe le coût de déplacement des invités quant on a la chance d’avoir à ses côtés Raffarin , celui-là c’est une référence et puis on ne sait jamais, si on pouvait le fourguer aux Chinois qui manquent de gens de sa compétence.

Le peuple moutonnier s’est mis en marche, jamais un prophète n’avait eu autant de gens satisfaits, les sondages le disent, tous les potes s’y mettent et font monter la cote avant la course comme à Longchamp. Ce qui est sûr c’est qu’il ne faudrait pas qu’on arrive à 110% de satisfaits car là il y aura un loup.

Or voici que le maître a parlé et on marche toujours, mais en arrière, là ça va être un exercice intrépide car on ne sait jamais ce qu’il y a derrière, un petit vicieux peut-être? La marche va-t-elle déboucher sur une partouze, chacun a-t-il prévu son tube de vaseline? Le maître écoute, c’est sûr mais fait le contraire mais c’est toujours pour le bien, pour votre bien comme la vitesse limitée à cause des ornières, les barrières ne fonctionnent pas supprimons les trains, plus de jungle créons des logements, plus de migrants clandestins, régularisons-les, les villes sont engorgées, mettons des péages. Quand le maître a parlé, on marche et on marchera sur la tête s’il le faut.

Bref la décision tant attendue sur le sort de Notre Dame des Landes vient de tomber et beaucoup tombent aussi de haut (ils n’ont pas vu qu’ils marchaient vers le vide). Saluons au passage le respect démocratique puisqu’on fait le contraire.Nous disions la semaine dernière à propos des  consultations du premier ministre ( article tic, tac) : » que d’énergie perdue pour une décision déjà prise, il faut ménager le vert Hulot et faire risette à la racaille, pour la déloger il faudra de gros moyens… »

C’est évident que le Maître a « trimballé » tout le monde, c’était le deal pour que Hulot rejoigne l’équipe, quant aux occupants du camp retranché, les extraire posait problème, la dernière fois il y avait eu bavure. Mais comment arrive-t-on à la bavure? C’est simple on balance des cocktails molotov sur les flics c’est de l’auto défense, on tire pour riposter c’est une bavure. C’est pourtant simple et confirmé comme à Calais ou partout ailleurs. La racaille, cela se respecte ; puisqu’on veut maintenir les sondages en hausse constante on laisse faire et même on donne des délais en espérant la coopération de la racaille: c’est toujours la marche mais cette fois en arrière.On est faible avec les forts et impitoyables avec les faibles.

Les gogos vont cependant adorer même si la note pourrait être plus salée car il y a de nouvelles promesses: cette fois pour ceux qui se plaignent des nuisances, on leur promet des compensations, après tout une promesse engage ceux qui y croient. Quant aux sous à dépenser là on va tomber dans la réalité, pleins de chiffres sont annoncées : la fermeture de l’aéroport temporairement 460 millions, les indemnisations des collectivités 120 millions, l’indemnisation du contrat béton avec Vinci annoncé pour 350 millions mais notre petit doigt nous dit qu’on va s’arranger sur ce coup (quelques tours de passe passe, des enveloppes et hop!) puis il y a l’agrandissement, de nouveaux bâtiments, des pistes qui vont s’arrêter presque au village voisin de l’aéroport. Bref on a cédé avec fermeté comme pour les migrants à qui l’état va fournir la soupe et des logements!

Pour dire vrai nous ne sommes pas pour un bétonnage supplémentaire pour permettre aux bobos de la région d’aller plus vite dans des coins de vacances paradisiaques et de faire  respirer plus de vapeurs de kérosène aux autochtones.On aurait compris qu’on abandonne tout projet pour raisons économiques mais là on a clairement cédé pour satisfaire la racaille  et un ministre gadget. La leçon de tout ça c’est que le petit prophète ne rompt pas avec la tradition qui est celle de céder. Cela veut aussi dire qu’on vient d’envoyer des signaux forts à tous ceux qui ont envie d’imposer leur loi mais ce qui est final nous réjouit c’est de voir la tronche des gogos marcheurs du cru qui n’ont rien pigé, ils se sont fait avoir dans les grandes largeurs, rien que ça, nous réjouit, tiens nous aussi on va faire la fête au… Perrier!

 

( à suivre dans notre série historique : Le massacre d’El Halia)

NOTRE SÉRIE HISTORIQUE » : « RAPPELS D’HISTOIRE » : LA CAMPAGNE DE GLACE » ou l’Armée des Volontaires » de 1918

Comme nous vous l’avions annoncé dans notre dernier article, nous inaugurons cette série spéciale par la « Campagne de glace » parce que cela nous rappelle qu’il y a tout juste 100 ans se créa la première Armée Blanche en réaction à la prise du pouvoir par la racaille bolchevique dont les chefs ont été des apatrides sanguinaires, rivalisant en horreurs avec notre racaille révolutionnaire qui fit tant de victimes, d’abord des aristocrates, puis des gens du peuple, parfois sur simple dénonciation, puis par l’éradication de populations dans l’Ouest, ravagées par des colonnes infernales. Les révolutionnaires bolcheviques ont été de parfaits bourreaux du peuple russe, 21 millions de victimes et un régime qui perdura pendant 3/4 de siècle. Ils ont rivalisé en horreur avec nos révolutionnaires et instauré un régime génocidaire. Aucune justification ne peut être apportée par ceux qui exaltent cette période alors qu’on condamne pour apologie du nazisme, seul génocide reconnu dans la grande hypocrisie actuelle.

Origines de la guerre civile : Dès le mois de juillet 1917, les bolcheviques ont tenté le premier coup d’état mais le peuple n’a pas suivi et l’Etat s’est maintenu. Lénine a du fuir, ,les gardes rouges interdits mais on sentait que ce coup d’état était manqué de peu. Le 22 août le Général Kornilov devenait général en chef à la suite de l’offensive commandée par le ministre du gouvernement Lvov : Kerentsky qui tourna à l’échec pour de multiples raisons : d’abord l’annonce répétée par la presse sous contrôle socialiste d’une offensive. Sur le front des déserteurs bolcheviques indiquaient aux Austro- Allemands les plans de bombardement tandis qu’ils appelaient les troupes à la désertions. Grâce aux comités de soldats tenus en mains par les rouges, des régiments entiers refusèrent de monter au front. L’échec dès lors était patent et malgré des pertes sévères les Russes reculèrent en perdant des places fortes comme Tarnopol puis Riga. Broussilov fut donc remplacé mais l’Armée commença à se déliter. Le 22 Août Kornilov s’opposa à Kerentsky l’accusant de laisser les bolcheviques prendre tous les leviers de commande. Kerentsky permis alors aux gardes rouges d’organiser la défense de Petrograd, la capitale de l’Empire. Kornilov et de nombreux généraux furent arrêtés et internés  non loin de Pskov. En octobre Lénine réussit son second coup d’état chassant Kerentsky du pouvoir par la force, dès lors les massacres d’officiers, de personnalités commença. Lénine avait préparé avec les Allemands les conditions qui vont aboutir à l’honteux traité de Brest Litovk, c’est une trahison vis à vie de la Russie et des Russes mais Lénine, Trosky et sa bande d’apatrides ne se soucient que d’asseoir le régime dans le sang.

Kornilov arrive à s’évader avec d’autres généraux et à rejoindre la région du Don plus calme où se trouvait le Général Aleksseïev depuis le 15 novembre.Des généraux et délégués venus de Moscou se réunirent à  Novotccherkassk et décidèrent de former l’Armée des Volontaires face aux rouges et à l’Armée révolutionnaire dirigée par Trotsky.

Dès le 6 janvier le Major général Markov organisa  cette petite armée composée de 3.000 soldats, cadets, officiers en 6 unités : un régiment d’assaut (de Kornilov, un régiment venu de Kiev, plusieurs bataillons formés d’officiers, un bataillon de cadets et d’élèves officiers, un régiment de volontaires du Don (des étudiants) et deux corps de cavalerie, soit une force modeste face aux forces rouges qui seront 60.000 au plus fort des combats.

Les rouges attaquent Novotcherkassk et Rostov, l’Armée des Volontaires malgré des pertes sévères, des deux côtés, les rouges n’obtiennent pas la décision, mais le Général Kornilov qui ne reçoit pas l’aide des cosaques du Don prend la décision d’évacuer les places et décida de marcher sur le Kouban le 22 février avec un effectif réduit à 2.000 hommes décidés. C’était le début d’une guerre de mouvements qui marqueront toute l’histoire de la guerre civile.A peine retiré de Rostov tombé aux mains du bolchevique Sivers, l’Armée des volontaires passa sur la rive gauche du Don pour se réorganiser et souffler un peu car des milliers de civils fuyaient et suivait l’Armée. En bonne racaille bolchevique Sivers fit fusiller des officiers à Rostov qui pourtant n’avaient pas voulu se battre avec les blancs, les lâches ne sont jamais épargnés des vainqueurs, il fit de même avec les blessés et les prisonniers. Le crime, l’horreur sont bien dans les gênes de ces gens-là.

Le 25 l’Armée des volontaires se dirigea vers Ekateninodar en se regroupant en trois régiments d’infanterie car la marche allait se faire à pieds dans un froid intense mais à la nouvelle de l’occupation d’Ekatenidodar par les rouges le 14 mars la route s’infléchir au Sud.

La tactique de l’Armée Kornilov était de créer l’insécurité sur les flancs des rouges par un vrai combat de partisans tandis que le gros des forces infligeait défaites sur défaites aux rouges, combat sur combat  tout au long du  parcours car l’Armée n’a cessé d’être au contact villages après villages. Le but était d’entraîner les Cosaques du Kouban à rejoindre les volontaires plutôt que de voir leurs villages ravagés par les rouges, s’acharnant sur les familles cosaques. Le 17 mars un accord entre les Cosaques et Kornilov et le 28 mars une terrible bataille opposa les blancs à l’effectif renforcé de 6.000 hommes face à un effectif de 6 à dix fois plus élevé dans des conditions dramatiques par moins 20.

Le 28 mars la ville de Novo Dimitrievkaïa fut conquise, le Lieutenant Général Markov y fut héroïque. La route vers Ekaterinodat fut à nouveau prise mais face à la garnison rouge de 20.000 hommes et des armées bolcheviques sur les arrières. Le 132 avril le Général Kornilov fut tué par un éclat d’obus comme le commandant de son unité d’assaut. les rouges trouvèrent sa tombe, déterrèrent les deux corps qui furent souillés avant d’être brûlés, exploit des satanistes bolcheviques diront les admirateurs de ce régime.La retraite dès lors s’imposait, elle le fut en bon ordre et Markov s’illustra dans un combat où il fit face à un train blindé ‘détruit par des cadets au canon).

Le 12 mai la campagne de glace était achevée avec le retour dans la région du Don cette fois décidée à joindre ses forces cosaques à la petite armée blanche.

Si l’on compare les forces en présence, les 3.000 volontaires de février 1918 ont été confrontés entre 24.000 et 60.000 rouges, la campagne s’est faite à pied. Plus de 400 de ces volontaires sont morts et 1.500 blessés, en réalité des chiffres qui ne tiennent pas compte des massacres de civils et de prisonniers par les rouges, des villages rasés par eux tandis que pour la seule région Sud, des massacres de masse ont été organisés par les rouges, A Odessa 400 officiers ont été jetés dans les chaudières du croiseur Almaz pendant que 400 familles donc des milliers de civils étaient lynchés par la populace hystérique. Bien entendu de tels massacres eurent lieu dans toute la Russie et nous savons que les indépendantistes ukrainiens comme les rouges ou les groupes de déserteurs ont pratiqués des pogroms. On ne connaît pas le nombre de milliers de victimes des rouges pour ce trimestre de 1918 pas plus que les pertes de l’Armée rouge, sans doute plus de 20.000 mais l’Histoire ne retiendra que la bravoure d’une force peu importante, sans grands moyens, à peine 20 canons à compter du rassemblement des volontaires avec les cosaques du Kouban pour 6.000 hommes .

C’est un exemple pour les générations actuelles et nous devons nous en souvenir

Demain : le Massacre d’El Halia par le FLN

En Pleine Jungle !

Il faut se rendre à l’évidence, les discours des uns et des autres sont des attrapes-couillons, quels sont ces « réfugiés » qui abandonnent leurs femmes et enfants pour venir envahir l’Europe? Des fuyards diront les uns, de pauvres gens fuyant la guerre pour d’autres et encore des ingénieurs, des scientifiques etc… pour d’autres.

L’enfumage fonctionne parfaitement entretenue par les associations crées pour la circonstance mais constituées de militants gauchistes pour qui l’immigration est une chance de révolution, puisqu’eux mêmes ne représentent rien, qu’ils ne sont rien d’autres que des petits soldats du Spectre, terme approprié pour la nébuleuse de l’Ordre Mondial. On sait que L’Open Society des Soros (père et fils) est derrière les No Borders ou antifas : élite de la racaille mondialiste totalitaire. Cet apport migratoire permet d’accélérer le pourrissement des pays, rien de plus, car de vrais réfugiés n’abandonneraient pas leurs familles en danger. Tout ce montage est bien entendu orchestré, d’abord par l’accompagnement de ces migrants dès la frontière; les Alpes sont à présent un point de passage organisé avec des guides, un service médical, des relais et le convoyage vers Paris, Calais, Ouistreham qui servent de prétexte vers l’Angleterre car en fait l’Angleterre n’est que l’excuse pour acheminer des masses et forcer l’Etat, c’est à dire nous, à payer le droit d’occupation car Macron va maintenant nourrir aux frais de l’Etat les milliers de réfugiés et s’engage à offrir 20.000 nouveaux logements. Le reste du discours n’est que le moyen de nous faire passer la pilule : plus de jungles, fermeté et toute la panoplie qui fera pâmer les abrutis inconditionnels du personnage. En marche,ils le sont, pour le concours du plus grand crétin.

Bien entendu on fera encore plus et même on encouragera à venir s’entasser dans les jungles qui n’ont jamais disparu et se sont multiplié car Macron promet d’intervenir auprès des Anglais autrement dit ,rien que ça, sert d’aspirateur à migrants. Ensuite on va les éduquer, tiens ils ne sont pas docteurs, chercheurs? Docteurs non mais chercheurs de combines oui et les assos gauchardes sont là pour organiser la future armée. personne ne semble surpris de voir la plupart de ces migrants correspondre avec des smartsphones. A quoi croyez-vous que ça sert? Appeler les familles nous dit-on, ah on ignorait que les zones de guerre étaient couvertes  en téléphonie internationale? Mais on en apprend tous les jours : Mama Sissou prend les appels de Momo  entre deux bombardements programmés de telle heure à telle heure? Surréaliste!

En fait ces smartphone, les abonnements, font partie de la panoplie du migrant avec la tente Quechua et toute la panoplie du campeur. Les migrants sont ainsi connectés pour recevoir les directives de ces assos organisées militairement. On l’a vu à Ouistreham où les migrants sont répartis dans plusieurs points de 5 à 15 kilomètres du lieu d’embarquement. Certains sont en vélo tout terrain, accompagnés par des militants No Borders ou autres,  on pense ainsi qu’à Ouistreham, les migrants sont 150 alors qu’ils sont nettement plus et qu’un réseau de passeurs existe. On a vu le manège (de nuit) où un camion anglais attend un groupe qui sera sans doute bien camouflé dans le camion et à quelques kilomètres du port.Le système est rodé  puisqu’on n’entend pas parler ensuite de passagers débarqués. Qui passe par la filière et à quelle cadence, mystère? En tous cas les réseaux pro migrants y sont actifs : réunions, appels à loger etc.. passent par le canal info du canard local bien connu dans l’Ouest pour son usage poissonnier (pour la tripaille il est de qualité, pour les articles c’est de la nouvelle cuisine à base de déchets).

On voit bien qu’on cherche au travers de l’humanitaire, du devoir d’asile, de nous enfourner car pendant que nous avons les yeux tournés vers ceux de la Corne de l’Afrique ou d’Afghanistan, on ne voit pas l’émigration qui va arriver par millions d’Afrique du Nord. Cela commence par l’agitation en Tunisie mais se poursuivra quand Bouteflika va disparaître. On va connaître là de l’inédit car si ces gens nous haïssent, ils se rappellent que le couscous métropolitain est plus fourni et qu’ils ont déjà pas mal de potes ici, là, ce seront des centaines de milliers de réfugiés puis des millions, qu’au nom des droits de l’homme on va s’installer chez nous. Cette fois ce seront des familles entières qui seront à notre charge. Le Spectre escompte bien cette déstabilisation pour faire exploser tous les compteurs et c’est pour ça qu’il actionne ses réseaux pour que convergent vers nous le maximum de migrants avant ce deuxième choc.

On va peut-être devoir se répéter mais l’avenir va à la confrontation inévitable ; communautés contre communautés avec des territoires que se disputeront les bandes (on l’a vu dans la jungle de Calais) mais très vite les villes seront si instables que la vie économique tournera au ralenti avant de s’arrêter, vu l’insécurité. Les forces de l’ordre ne sont pas formées pour une forme de guerre civile, elles abandonneront le terrain pour se protéger prioritairement, quant aux citoyens pas armés ils auront un seul choix : fuir. Les pillages vont vider très vite toutes les réserves, les quartiers seront des champs de bataille, les appartements pillés, malheur à celui qui sera sur place. Voyez ce qui se passe avec les blancs dans des pays africains en proie aux troubles : c’est la chasse ouverte, ce sera pareil ici.

Mais bien entendu beaucoup pensent que tout ceci n’est que du cinéma, rien de tel ne se produira. Sans doute ceux qui ont perdu des proches à Paris :au Bataclan, aux terrasses de café ou à Nice savent ce qu’il en coûte de se trouver là où on pensait être en sécurité, la majorité sera toujours amorphe donc laissons-là à ses illusions. Beaucoup par contre de ceux qui sont d’origine rapatriée connaissent les conséquences de ce genre de troubles et de ce qu’il convient de prévoir.

Nous ne donnons aucun conseil, ce n’est pas notre rôle mais  dans ces prochains jours nous allons publier un certain nombre de faits historiques qui seront des éléments de réflexion, en plus de l’évocation d’événements que peu connaissent dans les nouvelles générations. Ce sera notre série : « Rappel d’Histoire » . Le premier article de la série sera « La Campagne de glace ».

Nonne journée!

LES REMPLAÇANTS

Beaucoup de ceux qui lisent le titre penseront que nous allons vous parler d’un match? On est navrés de décevoir les sportifs mais on ne fait pas encore dans le sport, quoique l’image de jeunes sportifs issus du monde migratoire forçant les grilles à Calais témoigne de la parfaite forme des participants.Mais Ouistreham, Calais ou un port d’embarquement vers l’Angleterre peu importe, cette image s’appliquerait aussi bien à Ceuta ou dans un port de transit où aboutissent les bateaux de migrants, affrétés d’ailleurs par des organisations dont personne ne semble se soucier de qui les finance. Peu importe,  on sait que derrière tout ça il y a l’Ordre mafieux des Maîtres du Monde et tous les collabos en aval pour réceptionner ces précieux migrants qui rapportent du pognon. Qui veut des migrants? pourrait être l’émission des collabos de notre première chaîne.(Francarabienne)

Mais pourquoi l’Angleterre surtout à présent? Pense-t-on sérieusement que l’Angleterre aurait tant besoin d’une main d’oeuvre de bas de gamme? Mais quel pays finalement? Certes nos amis anglais ne nous lisent guère, en fait nos lecteurs sont nombreux dans beaucoup de pays occidentaux, en Russie, en Chine et bon nombre aux U.S.A, en Europe mais curieusement pas de lecteurs anglais. C’est donc à travers des amis personnels qui sont Anglais que nous pouvons répondre. La plupart de ceux qui arrivent en Angleterre n’auront pas de travail, pas en tous cas au niveau de ces migrants en surplus chez eux mais là bas la communauté issue du monde musulman comme la grande majorité des migrants conquiert pas à pas l’Angleterre et cette fois rien à voir avec les troupes de Guillaume le Conquérant. Ceux-là sont là pour prendre, imposer leur loi et accélérer le remplacement. Londres s’est dotée déjà d’un maire musulman et depuis les attentats sanglants se sont multipliés. Dans 20 ans les Anglais de souche se seront regroupés à part, abandonnant des proportions du territoire. L’Armée Britannique est fortement imprégnée par les musulmans et comme le recrutement peine, on va chercher des volontaires dans l’immigration, à terme les Anglais n’auront plus d’Armée Anglaise mais une sorte de légion, ils seront gouvernés par un parlement coloré et sans doute la Sharia va se généraliser.

Sommes nous mieux lotis? Surement pas et vu le forcing fait par les assos collaborationnistes, nous verrons  ici des villes changer de mains dans pas longtemps, d’ailleurs l’abandon de quartiers entiers où plus personne n’ose pénétrer finira aussi par des abandons de villes, puis de territoires. La racaille collaborationniste s’emploie à faire rentrer des flots pour arriver à un point de non retour et elle le fait en toute impunité avec en plus l’argent du contribuable.A ce rythme dans cinq ans des régions entières seront quasi autonomes, des zones où la cohabitation sera difficile pour les pauvres « de souche », n’ayant pas les moyens de s’en aller mais personne ne sera à l’abri de débordements, pas même les « beaux quartiers » devenue zones de prédation.Certes que les bobos se fassent secouer ne nous tire pas des larmes vu que la plupart sont satisfaits de leurs gouvernants et sont pour un élan de générosité mais attention, seulement lorsque ce sont les autres qui en supportent le coût. Ben oui c’est ça les gogos, généreux quant ce n’est pas leur flouze. Sans doute quelques rombières, au début,seront volontaires pour soulager certains appétits mais aux premières véroles ce sera Alerte à Malibu!

On l’aura compris nous nous préparons un bel avenir,lorsque les remplaçants quitteront le banc de touche. Bof quand on en sera là on n’aura plus trop à se préoccuper de payer des impôts sauf au plomb! On chantera alors « Que la montagne est belle » parce que là faudra s’y organiser. Vive le Vercors, vive les Glières…libres!

CES PAYS DE « MERDE »

Trump a-t-il prononcé ou non cette phrase des pays « de merde »? A vrai dire s’il y a polémique entretenue par la faune médiatique cela mérite réflexion car sans désigner des pays plutôt que d’autres, cherchons les pays qui n’en sont pas.

Tiens là curieusement les journaleux, pisse copies, éditorialistes payés grassement pour nous servir notre lot quotidien de fake news ne vont pas dans ce sens. Nous disons le lot quotidien de fake news car à force de triturer les infos dans le sens du « politiquement correct » la moindre info est dénaturée, cela part du fait divers bien sûr aux informations, politiques, économiques ou climatiques. Les fake news sont réservés à cette pseudo élite autoproclamée et condescendante qui se permet de se parer du titre « journalistes  » parce qu’ils ont une carte, on les voit se donner des airs d’importance, de procureurs, d’arbitres du bien et du mal, se gonfler d’importance alors que ce sont des trous du cul grassement rétribués par le système.Des cartes, nous citoyens lambda n’en manquons pas depuis la Vitale jusqu’à celle de pêche à la ligne.

Le Système c’est ce gouvernement mondial qui peut du jour au lendemain vous rayer de la carte parce que cela fait partie du programme et l’application de ce programme nous la voyons tous les jours : la submersion ethnique organisée, le renforcement des lois liberticides, la censure insidieuse mais aussi la précarité généralisée. L’individu est devenu une denrée périssable qu’on peut manipuler ou détruire par le simple fait que le système définit ce qui doit lui servir ou lui rapporter et que cela passe par l’élimination programmée de tout ce qui ne lui sert pas. Ce système a ses serviteurs,directs ou indirects. Directs au travers des dirigeants qu’il met en place, d’un bout à l’autre d’une chaîne, ceux-là seront les nantis, intouchables et souvent ces gens s’imagineront qu’ils sont une élite par rapport au petit peuple qui n’a pas de costards, est « sans dents », illettré, pourquoi pas, bref ce monde de gens qui ne sont rien. En fait cette élite est constituée de « kapos », de pantins articulés dont l’importance peut d’un coup être réduite à néant par le « Spectre » lorsqu’ils sont jugés incompétents.

Les serviteurs indirects sont ceux qu’on va conditionner pour qu’ils ne causent pas de problèmes et c’est pourquoi on va les faire tomber dans les filets du système. Le crédit est le meilleur moyen de rendre docile , l’exemple est simple :on vous prête pour acheter votre maison ou votre appartement qui ne vous appartient pas puisque le système se couvre en cas de défaillance. Ceci oblige à rester à rester souple et soumis parce que si on vous prête pour vous loger, on fait de même pour votre voiture, vos dépenses et vos loisirs. Tout au long de votre vie à crédit, vous serez tenu et donc soumis, tout en sachant que votre existence sera précarisée. Même ce que vous économiserez sera précarisé, au moindre coup de tabac financier on vous ponctionnera et on le fera jusque dans votre tombe.

Ce système a de grands projets pour vous mais a besoin de réglages pour arriver à son but. Le premier réglage c’est d’avoir renversé les valeurs fondamentales de la société et il l’a fait partout où son pouvoir peut s’exercer. La première c’est le tissu familial où l’enfant est le fuit d’un couple : homme-femme, désormais l’enfant est un produit qui peut être fabriqué donc le duo classique est bousculé et on va exalter l’homosexualité qui désormais devient naturelle. La seconde c’est l’excuse génétique , le soit-disant besoin de régénération qui passe par le métissage, sublimé par les messages visuels médiatisés, la publicité par exemple mais ouvrons-là une petite parenthèse : voit-on ce genre de messages en Chine, en Israël ou dans les pays musulmans? Peut-être que la modification génétique idéalisée par notre société passe moins bien? Personne n’hurle au racisme pourtant.

Tout le reste en découle ; on efface l’ Histoire, le passé, les repères,  la morale,les croyances que l’on remplace par la recherche du profit, l’élimination qui n’a plus rien d’une compétition à la loyale, l’ultra consumérisme ou on devient très malheureux quant on n’a pas le dernier gadget à la mode. On crée les besoins et ces besoins conditionnent l’individu qui de ce fait est prêt à tout ce qu’on exigera de lui, jusqu’à la colère collective s’il le faut car c’est un excellent accélérateur de déstabilisation.

Nous en venons à la déstabilisation car le moyen choisi par le système c’est celui-là. Il va réguler les populations par la guerre civile ou la guerre classique, par la contestation qui remettra en cause les structures traditionnelles dont l’Etat-Nation. On le comprend parfaitement avec le problème Catalan et peut-être demain  Corse ou n’importe quelle province qui se décide à s’administrer seule. Le piège est habile parce qu’il met en avant un particularisme, la sensation d’être une nation prisonnière d’une autre nation. Jusque là le raisonnement se tient : on a une langue, même si elle n’est pas l’unique langue, on a des traditions et même des références historiques donc tout fait croire qu’il convient d’être indépendant. Mais où le raisonnement se fragilise au point de d’aller à contre sens c’est lorsque ceux qui se parent d’indépendance déclarent par avance qu’ils seront des citoyens obéissants dans le système européen qui n’est qu’une mafia soumise aux lobbies dont celui de l’Open Society qui contrôle à la fois le parlement et les dirigeants. De ce fait on déplace simplement les centres de décision. L’Europe d’aujourd’hui ne diffère guère de l’idée défendue par Wilson, Guillaume II, Hitler ou Merkel, celle d’un état surpuissant dictant ses règles à un conglomérat réuni dans un système fédéral.

Le but est clair: casser les grands Etats permet de leur enlever ce qui leur reste de pouvoir pour passer à la dernière étape : le remplacement de populations qui se heurte aux réticences  des pays à l’Est comme la Hongrie, pour lesquels il faudra plus de temps. C’est pourquoi en cette fin d’année 2017, le salopard Soros a été si actif dans ce pays car le travail ne pourra être considéré comme achevé que lorsque ces derniers verrous auront sauté et qu’on aura une population abatardée aux frontières de la Russie devenue la citadelle ennemie. Car tout ceci revient aux pays qui ne veulent pas se plier au système et contre lesquels on crée un cordon sanitaire en espérant qu’eux aussi cèdent.Mais curieusement pas question de toucher à certains pays qui maintiennent la purification comme essentielle à leur survie.

En attendant ce « grand moment » qui consacrera le règne des organisateurs du système, du « Spectre » terme qui convient, on va pourrir les pays où les cons sont majoritaires. Tous les jours nous pouvons contempler le désastre parce qu’il ne cesse de s’amplifier et se banaliser mais rien de tel ne se passerait sans la 5e colonne des pourrisseurs, la vermine  ne tiendrait pas le pavé sans ses alliés, complices et serviteurs du « Spectre ».

Les choses seraient plus simples qu’elles ne paraissent si on avait la volonté d’en finir, elles seraient aussi moins coûteuses au final mais nous sommes dans un état organisé par le système et tout procède de là. Changer les règles s’appelle un coup d’état et personne n’aura le courage de franchir le pas, car ce n’est pas un quidam inconnu qui pourra sonner la fin de la récréation aussi faudra-il boire la coupe jusqu’au dégoût et au rejet parce qu’on arrivera à ce niveau. Nous parlions de tic tac, on entend déjà le mécanisme fonctionner.

Alors à la question posée des « pays de merde », il faut bien répondre : où sont-ils?

Tournez bien la tête et vous verrez… allez vous êtes assez intelligents pour savoir où vous vous trouvez…

LE TIC TAC…

Le peuple de ce pays se passionne pour un tas de choses, le foot, les films souvent débiles made in USA, les yoyos du Bitcoin ,monnaie de singe parce que des naïfs pensent qu’on peut vite faire fortune sans travailler et en spéculant sur du vent, du virtuel qui lorsqu’elle fera le plongeon donnera de bonnes leçons à un tas de crétins. On se passionne aussi sur les sujets bien utiles pour faire écran aux vrais sujets , tels les prises de position féminines faisant suite à la campagne « Balance ton porc ». Que c’est divertissant de voir s’étriper verbalement des féministes entre elles avec chacune une conception différentes. Certaines regrettent même de n’avoir pas été violées, on croit rêver là car cela pourrait éveiller la curiosité d’un serial killer ou de violeurs en bande qui pourraient enrichir ses propos en l’aidant dans sa quête du savoir et en élargissant ses connaissances.

Tout ceci occupe l’actualité et le monde médiatique qui peut se repaître des grands sujets mineurs : les propos de Donald Trump, la mise en examen de tel ou tel politique non gauchiste, les tribulations d’une vedette américaine dont on se fout royalement et depuis quelque temps les enterrements où les foules versent des larmes alors que c’est bien sur ce qu’elles sont devenues qu’il conviendrait de pleurer. Le quotidien est fait de routine : chaque jour des policiers sont agressés, roués de coups, des infirmières insultées quand elles ne sont pas bousculées dans les services d’urgence, des voitures sont brûlées, cela devient même festif dira un journaliste, certes, c’est une conception habituelle dans les tribus mais pas dans une civilisation qui se dit policée.Quand aux coups de surins c’est devenu tellement banal que même la Presse rechigne à les évoquer. Tout devient normal  dans une société où les abrutis sont légion, où les valeurs sont inversées. C’est le conformisme que certains intellos qui ont mal dormi ou se sont un peu trop shootés appellent la modernité.

Pendant qu’on s’enfonce dans le festif, les moyens de gratter toujours plus sans rien foutre qu’on s’efforce de nous tirer des larmes à cause des avalanches et des routes bloquées, pour les pauvres riches qui peuvent se payer des vacances à la neige en décembre puis en février, avant de penser à la destination exotique de Pâques, on nous fait avaler la panoplie de sanctions, de limitations  de vitesse,d’impôts remplacés par des taxes, de verrouillage de l’info ou de pollution par des produits qu’on sait mortels mais qui arrangent bien les affaires de Monsanto. On nous enfume avec Notre Dame des Landes qui sans doute réalisé ou pas ne va guère changer la situation merdique de ce pays, en fait on nous donne un spectacle, celui d’un Premier Ministre tellement préoccupé de sa décision qu’il va sur le terrain et consulte à tour de bras. Que d’énergie gaspillée pour une décision prise depuis longtemps mais il faut amuser la galerie, ménager le Vert Hulot et tenter de faire risette à la racaille qui s’est installée sur le site car pour la déloger il va falloir des gros moyens et de la casse.Allez on parie?

En fait les gogos adorent l’enfilade, cela fait des décennies qu’on les trimbale et qu’ils en redemandent. Aujourd’hui l’élection se ferait à des chiffres records car il suffit de montrer un bout de genou de la Dame première pour que tous tombent en pâmoison  devant tant de grâce et de « bon goût »et quant aux autres on les juge efficaces et défendant la France. On rêve là! la finance défend son beefsteak,ses bénéfices, son flouze qui d’ailleurs est le vôtre. Tiens ça rappelle les Tontons Flingueurs et la scène dans la cuisine où les tontons s’enfilent une limonade un peu forte et une nana, secouée touche une sacoche pleine de biffetons… pour ceux qui se rappellent la tête des tontons… bref pour la finance le credo c’est au nom du pèze, du fric et du saint bénéfice. Bref faut être plus que très con pour croire que cette équipe se sacrifie tel Ducros qui se décarcasse, si l’avion est trop lent on claque 300.000 ou plus pour gagner deux petites heures et quand on va se promener ailleurs on trimbale même le chantre de service (pas de nom, non on n’a pas parlé de Lafarine!) On a les politiques, les juges etc… qu’on mérite!

Pendant qu’on vous amuse les rues se noircissent, il en vient des tas, conduits par la main par des crétins qui se disent bénévoles du service Soros. En fait ne s’est-on pas trompé dans ces élections car les vrais tireurs de ficelles ne risquent pas leur sécurité dans les rues de Paname ou d’ailleurs puisque les villes sont de moins en moins sûres. Il eut été logique de voter pour les vrais maîtres, ceux qui vont faire de ce pays, un pays rivalisant avec d’autres du quart monde. Alors là les gars fini le SUV luxueux, les vacances au soleil, les petites combines, les start up et tout le reste car il va falloir courir vite, ils ne rêvent que de vous éclater et de vous prendre jusqu’au slip quant aux féministes on n’ose même pas évoquer les joyeuseries à  venir.

Cette fois certains réaliseront que lorsqu’on lynche des flics, caillasse des pompiers ou surinent le quidam pour un mauvais ou pas de regard du tout on est arrivé à la fin du film.

La fin du film? elle s’approche et c’est pas à coups de bitcoins qu’il faudra envisager la suite.Ca va se passer un soir où des voyous s’emplâtreront avec une voiture volée, ce sera à cause des flics, soyez en sûrs et ça tournera vinaigre, plus qu’à l’accoutumée mais tout sera bien organisé, mis au point et ça pétera fort car les petits malins Sorosés, eux s’y préparent comme les gentils islamistes pas fichés mais armés jusqu’aux dents. l’escalade sera rapide, les moyens vite débordés, le tic tac que beaucoup ne veulent ni entendre, pas même imaginer s’arrêtera pour une sonnerie claire celle du grand signal où la faune mixte, antifas,no borders, petits lycéens boutonneux, gros cons syndiqués à l’extrême gauche, festifs en mal de sensations vont rejoindre les hordes vociférant dans des dialectes qui sentent bon la brousse. A votre avis que se passera-t-il ? la réponse est claire, ce sera chacun pour soi, peut-on blâmer ceux qui se barreront alors que ni leur hiérarchie, ni la justice, ni les médias ne les soutiennent?

Voilà comment ça va se passer et ne comptez pas sur l’autorité… tous seront partis avant qu’on ne s’en prenne à eux. Vous ne croyez pas? Certains d’entre nous ont vu mai 68, la nuit où De Gaulle s’est éclipsé, c’était game over à part quelques groupes calmes et décidés, c’est ça aussi qui a calmé les ardeurs des petits bourgeois, la peur d’une praline dans le citron mais il faut avoir conscience que demain ce serait pire parce que quand les hordes seront armées ça va être tempête, voire cyclone et sans doute certains chanteront du France Gall : » Ca balance pas mal… »

Allez on ne vas pas continuer à vous démoraliser en ces jours de repos, bon Viquande!

L’ARMÉE DES VOLONTAIRES un exemple de courage

Lorsque tout parait désespéré, il y a toujours des héros pour tenter l’impossible même si cela doit conduire à des défaites.Rappelons-nous cette page d’Histoire d’il y a exactement cent ans. Ce passé n’est pas si lointain puisque cette année sera la commémoration des sacrifices de la guerre de 1914 à 1918 et si on exalte le courage de nos soldats souvenons-nous que la France,notre pays pas été vaincu ,non seulement parce que nos soldats ont été vaillants, mais aussi grâce aux soldats russes qui ont immobilisé sur le front Est 187 divisions de la Triplice (Allemagne, Autriche,Turquie) contre 131 sur le front Ouest. Sans l’offensive russe, coûteuse en vies, sur Tannenberg qui fit déplacer des unités d’élites, notre Armée n’aurait peut-être pas pu contenir les armées Allemandes par la première victoire de la Marne et on verra plus tard que le renfort  considérable allemand venu de l’Est après l’honteux traité de Brest Litovsk a failli aussi nous emporter lors de la deuxième bataille de la Marne. Nous devons aussi aux millions de soldats et d’officiers russes tombés à l’Est, cette victoire de 1918 qui a saigné à blanc la jeunesse de l’époque. La France ne se remettra jamais complètement des perte subies, elle en fera les frais en 1940 parce qu’elle n’aura plus la valeur de celle de 1914 par défaut de tous ceux tombés dans la grande guerre.

Rappelons-nous aussi que cette guerre fut aussi voulue, non pas par les peuples, pas plus que leurs dirigeants, si l’on excepte le Kaiser, mais par des forces obscures, celles de la Finance apatride dont beaucoup se sont installés en Amérique où ils ont pris le contrôle de l’administration et du président Wilson. Celle -ci a actionné ses réseaux dont la franc maçonnerie présente partout, elle a actionné les révolutionnaires qu’elle a soutenu de toutes les manières, dont financièrement, de la gauche révolutionnaire aux marxistes bolcheviques ou trotskistes, elle a actionné ses hommes de paille parce qu’elle s’était donné pour objectif de détruire tous les empires, l’Angleterre exceptée puisqu’elle y avait ses intérêts. En tablant sur la mégalomanie de l’Empereur d’Allemagne et le fait que l’alliance Franco-Russe risquait de distancer économiquement l’Allemagne mais aussi les Etats Unis, les financiers voulaient casser une dynamique mais il y avait en plus contre la Russie une rancœur particulière contre les Russes, l’Eglise et le régime, datant d’Alexandre III, alors que les mouvements révolutionnaires avaient assassiné son père pourtant libéral qui avait ouvert la société russe, permis à la minorité d’accéder tant à l’Université qu’aux différentes fonctions. En fait le début du siècle voyait les groupes révolutionnaires agir partout. Du président Mc Kinley, à Sissi d’Autriche, du Roi d’Italie au Roi du Portugal au président Sadi Carnot, les assassinats politiques ont marqué ces premières années du XXe siècle jusqu’à l’assassinat du libéral ministre de Nicolas II, Stolypine remplacé par un franc maçon Lvov qui en février 1918 sera premier ministre d’un gouvernement révolutionnaire comptant Kerentsky le menchevik franc maçon. La plupart des dirigeants Mencheviks , révolutionnaires divers puis bolcheviques ont été aidés financièrement par les banquiers de Wall Street, leur retour en Russie s’est effectué au travers des lignes de front et avec l’accord des services secrets du Kaiser. Lénine a négocié avec le Premier Ministre d’Allemagne tout ce qui permettra la défaite des troupes russes et l’honteux traité de Brest Litovsk qui suivra.Lénine était-il du peuple des Gentils? pas vraiment vu  sa mère, pas plus que Trotsky,Sverdlov, Zinoviev, Radek, Kamenev, Uritsky. etc.. On sait que l’assassinat du Tsar et de sa famille ont été ordonné par Yacov Sverdlov, bras droit de Lénine avec bien entendu son assentiment mais ce dernier a pris soin de son image pour ne pas apparaître comme l’auteur des ordres. Trotsky d’ailleurs l’accusera plus tard. Les exécuteurs de la famille et des proches de la famille impériale seront dirigés pat Yacov Yurovsky et un alcoolique Ermakoff dit Mauser qui se vantera d’avoir touché les parties intimes de l’Impératrice après l’avoir tuée mais d’autres noms aussi  Koudrine et Imre Nagy qui sera exécuté en Hongrie. Une référence au poème de Heine sera trouvée sur les murs laissant en quelque sorte la signature et l’origine de certains des tueurs. Ceci ne sera qu’un des épisodes sanglants laissés par les révolutionnaires : des officiers précipités dans des chaudières d’un navire ou gelés sur le pont, d’autres enfermés dans des cages chauffées à blanc grouillant de rats, des prêtres, des enfants cloués sur des portes d’églises et même des pogroms comme en Ukraine exécutés par des indépendantistes. Bref l’horreur absolue mais commanditée par des ordures qui depuis des salons feutrés ont poussé leurs pions.Nous leur devons les millions de morts de tous les camps, les destructions, les maladies comme le typhus, les centaines de milliers de réfugiés, puis des millions,la dictature les goulags. Là nous ne parlons même pas de ce qui va suivre et qui verra à nouveau la Finance impliquée.

Si nous saluons la mémoire de ces poignées de combattants de la vraie Russie, libre, de ces volontaires réunis en décembre 1917 pour former la première Armée Blanche c’est pour honorer ces 3.000 premiers combattants : des officiers, des volontaires, des jeunes Cadets de Petrograd puis d’Odessa, des cosaques, face à l’adversaire alignant au moins des forces dix fois supérieures et souvent plus encore puisque dans la première offensive du Kouban, la Campagne de Glace d’un hiver des plus rudes ces maigres forces ont attaqué des forces qui se sont monté à 100.000 hommes au moment ultime. Beaucoup de ces héros sont tombés, Korniloff d’abord puis dans la seconde campagne Serguïev Markov (dont l’épouse était descendante de Koutousof prince de Smolensk) un vrai héros défiant même les rouges d’un train blindé détruit par des cadets. Drodzovski blessé grièvement en attaquant et mort peu après à Rostov. Cette poignée de volontaires a montré l’exemple puisque de toute la Russie la résistance s’est levée avec des grands chefs : Koltchak, Miller, Kappel, Dieterichs, Youdenitch, Wrangel , on ne peut les citer tous, un simple colonel comme Stoessel qui avec 600 volontaires seulement fit barrage à Seltz aux divisions rouges, permettant l’embarquement des troupes et de milliers de civils le 2 février 1920.

La leçon c’est le courage, les blancs n’ont pas gagné certes, les raisons sont simples : des effectifs trop peu nombreux ,dispersés dans l’immensité de la Russie, le manque de ressources car les alliés ont joué un rôle étrange quant ils n’ont pas aidé les rouges comme le général Janin en livrant l’Amiral Koltchak.Il y a beaucoup à dire sur l’aide des alliés, peu d’aide en vérité pour l’Armée Sud, les Français ont été victimes aussi de mutineries, ont préféré aider les Polonais, les Anglais n’ont pas beaucoup aidé ce front, s’il l’on fait c’est pour l’Armée de Sibérie mais où est passé cette aide que Churchill lui-même a contesté sur la quantité. Que dire des Tchèques qui ont pillé par trains entiers jusqu’à l’Or gardé en Sibérie. Janin n’a pas été interrogé ni poursuivi pour savoir où était passé ce que les troupes thèques qu’il commandait, ont pris, lui-même a fait parvenir en France ce qu’il avait récupéré dans les affaires de la famille Impériale à Ekaterinenburg. Les Alliés ont joué sur les deux tableaux, par calcul sur l’avenir; les Américains n’ont pas levé le petit doigt tout en contrôlant le chemin de fer de Sibérie avec 7.000 hommes dont beaucoup d’officiers dit-on étaient hostiles aux « blancs », hostiles cela sous entend qu’ils ont contrôlé, voire freiné ou coupé les approvisionnements de l’Armée Koltchak.  Ils ont protégé les intérêts de la Standart Oil de Rochefeller à Bakou. Lorsque les Anglais ont décidé de couper les approvisionnements s’en était fini des tentatives de sauver la Russie des griffes de la racaille rouge. Tous les alliés en portent la responsabilité, il faudrait ne pas l’oublier.

Aujourd’hui le monde occidental se meurt parce qu’il est rongé par des forces similaires à celles qui ont abattu les Empires d’Europe. La même gangrène qui s’attaque à tout et bien entendu qui cherche à déstabiliser la Russie. Les mêmes réseaux agissent comme une 5e colonne, l’Eglise de Rome se rend complice. On le voit chaque jour chez nous, c’est la reculade : les gardiens de prison attaqués par un islamiste armé, bientôt des téléphones équiperont les prisons pour mieux donner des consignes, quant aux plus dangereux on veille sur leur moral malgré les centaines de leurs victimes souvent éviscérées. La police chaque jour se fait attaquer, le personnel des services d’urgence assure son service avec la peur au ventre, idem pour les conducteurs de bus. Quand la racaille casse et pille, on laisse faire par peur des bavures car gare au voyou qui prend des coups, son avocat retournera la situation et même parfois un président viendra soutenir le délinquant sans même qu’un enquête soit faite au préalable. Le délinquant devenant héros pourra se sortir d’une histoire de détournement de fonds car on ne poursuit pas un personnage ou une famille si honorable, qui compte un président dans ses relations. Chaque jour des réseaux organisés et médiatisés font rentrer des envahisseurs, des politiques s’en mêlent, le monde du spectacle suit. On sait ce qu’il en adviendra mais tout le monde tourne la tête, on ne veut pas d’histoires donc on laisse faire.

Nous sommes dans cette période intermédiaire où la violence s’installe, elle va monter en puissance mais rien ne bougera tant que cette violence ne saccagera pas les beaux quartiers bobos. Laissons donc la mayonnaise monter car il est inutile de tenter quoi que ce soit, attendons tranquillement en pensant à ce qu’ont pu faire ces 3.000 volontaires blancs en 1917-1918, que cet exemple nous imprègne! C’est le sens de notre sujet du jour.

L’EGLISE DE ROME : Le nouveau visage de la 5e colonne

Beaucoup ont douté, certains s’interrogent encore mais le doute qui subsistait fait place aux certitudes, cette Eglise est gangrenée à tous les niveaux, la Maçonnerie s’est introduite peu à peu, tissant des filets de plus en plus importants. Là, nous ne sommes pas dans un livre de Dan Brown où l’Eglise, le Vatican servent de piliers à Da Vinci Code ou à d’autres de ses ouvrages , Anges et démons etc… mais dans une tragique réalité puisque chaque jour nous voyons de nouvelles démonstrations qui n’ont rien de spirituelles.

Les dernières en date viennent d’une part de Mg Carlo Caetano de la Pastorale des Migrants qui déclare que les personnes doivent pouvoir se rendre en confiance dans certains lieux sanctuarisés comme les Mosquées. Georges Pontier, Président de la Conférence des Évêques va plus loin en s’attaquant à la circulaire Collomb sur le comptage des migrants mais aussi en demandant explicitement que les lieux d’hébergements, les écoles et les lieux de culte soient sanctuarisés. Si l’on se réfère à l’Histoire, quelqu’un qui commettait un acte répréhensible pouvait trouver refuge dans une église, principe maintenu jusqu’au moment de la séparation de l’Eglise et de l’état. Cette déclaration est politique et ne saurait s’assimiler à un acte dicté par l’amour du prochain puisque la grande majorité des migrants sont musulmans, certains provenant de lieux de guerre où leur rôle n’est pas établi : victimes ou collabos, voire bourreaux, qui peut faire le tri? En réalité il est bien évident que bénéficier de l’hébergement gratuit et surtout anonyme va bien faciliter la tâche des djihadistes infiltrés, qu’ils proviennent du Moyen Orient ou d’Afrique. Il y aura bien de belles âmes pour justifier tout ça! De bien belles âmes chrétiennes mais atteintes du cervelet.

Le droit d’asile remonte à 420 mais il couvrait des méfaits qui n’étaient pas graves, il introduisait un principe d’inviolabilité, il évolua et donna lieu à une notion plus large mais s’appliquant aux réfugiés politiques, la Constitution de 1793 l’évoque et la SDN  fit évoluer le droit avec les fameux passeports Nansen en 1922, suite à la guerre civile russe, aux Arméniens fuyant le génocide par les Turcs, mais plus tard les Juifs fuyant les nazis, n’en bénéficièrent pas et en 1934, certains furent remis aux autorités de leurs pays. Plus tard, en 1948, le droit de libre circulation et d’asile fut reconnu par l’Onu et la Convention Européenne. Ceci sert de prétexte à l’immigration massive puisqu’il faut étudier au cas par cas les demandes de refuge alors que l’immense majorité des migrants sont exclusivement des migrants économiques. Quant au statut des Eglises elles sont d’office  propriété de l’Etat ou des collectivités, elles mêmes soumises au Droit Public. En demandant extraterritorialité des lieux de culte cela revient à revenir au droit d’asile initial de l’an 420, c’est en droit une violation de la Loi de 1905 et une violation aussi des lieux de culte chrétiens par des musulmans. L’occupation d’églises tolérées par des prêtres n’est qu’une dérive du rôle pastoral de l’Eglise sur le monde chrétien et tout simplement un scandale puisque l’islam est opposée au Christianisme et considérée comme la religion de l’antéchrist alors que les Chrétiens d’Orient sont persécutés jusqu’à disparaître des pays musulmans. Les lois musulmanes ont d’ailleurs toujours considéré les chrétiens comme citoyens à part, redevables d’un impôt  moyennant quoi les persécutions furent plus rares,mais ce qui agite tant les chrétiens sur le droit d’asile n’agite pas la communauté judaïque qui veille sur ses fidèles principalement et elle a raison.

L’Eglise romaine ne s’est jamais vraiment cantonné à son rôle pastoral mais s’est mêlée de politique et on lui doit le schisme de 1054 puis le pillage de Constantinople de 1204 qui cette fois marque à jamais la séparation entre l’Eglise de Rome et celle d’Orient qui fut la conséquence d’une influence grecque face à une influence romaine. L’épisode de 1204 ou le Pape laissa faire, la querelle entre les deux églises remonte à plus loin sous Félix III (483-492) mais nous n’évoquons cela que pour mieux illustrer la tendance politicienne de l’Eglise de Rome qui ne s’est pas toujours manifesté pour le bien de la Chrétienté, aboutissant  à l’éclatement avec le protestantisme.Le rôle purement pastoral en tous cas se traduit vite par une tendance partisane et  une diplomatie souterraine qui n’a rien à voir avec le christianisme directement; plusieurs épisodes marquent ces siècles, avec aussi des scandales, des erreurs fondamentales dont l’abandon de l’Empire Byzantin, des populations aux couteaux des bouchers turcs qui ne s’arrêteront que sous les murs de Vienne.

Mais l’Eglise romaine est aussi forte, elle compte 1,284 milliards de catholiques sur 2,419 milliards de Chrétiens contre un milliard 600 millions de musulmans, ce qui veut dire l’importance de chercher à pénétrer l’Eglise de Rome, ou le protestantisme plus perméables que l’Eglise Orthodoxe. C’est ce que vont s’employer les ennemis du Christianisme. On sait par une ancienne dirigeante communiste chargée d’infiltrer l’Eglise aux Etats Unis, finalement repentante, Bella Dodd qu’en 1930, 1.100 membres communistes se sont infiltrés dans l’église comme prêtres, sans doute ce phénomène s’est produit partout mais l’infiltration communiste n’est rien à côté de celle maçonnique qui d’ailleurs est ancienne.On ne saura jamais la vérité sur l’Ordre bis des Templiers, c’est à dire la chaîne secrète liant entre eux certains templiers, qui d’ailleurs, échappèrent au Roi décidé à briser l’Ordre lui-même. On n’a retrouvé aucune archive secrète, ni la Règle déterminant l’entrée et la vie dans l’Ordre mais de fortes présomptions font qu’en dehors de l’Ordre visible, se trouvait un Ordre invisible qui a fonctionné à la fois de façon parallèle et perpendiculaire. Cet ordre secret, bis a semble-t-il eu son propre service de renseignement qui lui a permis de déménager l’essentiel puisqu’il est fait mention de convois de chariots en mouvement vers les ports avant le coup de filet royal.( Hypothèse de Gérard de Sède)  Plusieurs auteurs semblent penser à la réalité de cet ordre secret qui expliquerai bon nombre d’événements postérieurs et la création en fait de la franc maçonnerie . Le procès des Templiers a révélé d’étranges pratiques comme le fait de cracher sur la Croix, l’existence du Baphomet mais on ne trouva pas de traces d’archives ou d’or malgré l’immense fortune mobilière du temple. Il est très vraisemblable que tout ceci se soit évaporé grâce à la flotte des Templiers. En tous cas l’existence de la Franc Maçonnerie est attesté au XVIe en Ecosse puis en Angleterre et on peut rapprocher l’histoire de la Révolution américaine avec la maçonnerie du fait de l’appartenance  des dirigeants américains à la franc maçonnerie tout comme celle de La Fayette. La révolution française faite aussi par des maçons marque l’hostilité des révolutionnaires à l’Eglise tout comme en Russie où ils furent à la fois les adversaires ou certains serviteurs du régime (Prince Lvov par exemple). Partout où les francs maçons ont pu accéder au pouvoir leur tâche a été d’éradiquer les prêtres et la religion mais l’entrisme reste primordial qui fera dire en 1844 par l’Alta Vendita des Carbonari qu’il fallait arriver au sommet, c’est à dire à la Papauté pour détruire enfin l’Eglise.

On se rappelle la loge P2 agissant de 1945 à 1976 , ses liens avec la Mafia et le Vatican, dépendante du Grand Orient d’Italie.Le directeur de la Banque du Vatican Mg Marcinkus a été mêlé au scandale si puissant que la loge a été désavouée par le Grand Orient. Il paraît évident que la loge n’a pas fait que s’enrichir, on dit qu’elle fut impliquée dans le réseau Gladio dirigé en sous mains par la CIA. De l’attentat de Bologne à l’action souterraine du Vatican avec la CIA en Pologne il n’y a qu’un pas léger.

Vatican II aurait été inspiré par des éléments francs maçons proches de Jean XXIII, des cardinaux et des évêques, certains parlent d’une centaine. On dit que le Pape lui-même en fut, inspiré selon certains par Vincent Auriol, des témoignages existent mais on peut toujours les mettre en doute aussi longtemps après. L’Eglise frôla  de justesse un nouveau schisme.

Laissons de côté ces affirmations pour nous concentrer sur ce que nous voyons et les faits parlent d’eux mêmes : les Chrétiens persécutés d’Orient n’on reçu aucun secours politique du Vatican, quelques petites paroles destinées à calmer les émotions des catholiques devant un génocide organisé par les islamistes qui sont bien entendu des musulmans. Le libéralisme affiché du Vatican, les thèses pro migratoires, l’incitation à plus d’accueil d’immigrants ne diffèrent pas des thèses gauchistes et sociales libérales des pouvoirs de ces dernières années. L’appel de Mg Pontier est un pas en avant d’une église qui perd son fondement chrétien, nous ne sommes plus dans la charité mais dans l’exhortation  à faire envahir le monde chrétien par le monde musulman qui est majoritaire dans la migration, on ne peut l’ignorer et ignorer les conséquences dramatiques que cela entraîne. Bergoglio est dans la même ligne que les maçons, gauchistes de tous poils et évidemment les musulmans qui se voient déjà majoritaires à terme par le simple fait démographique. Ce qu’il met en oeuvre n’est qu’un futur remplacement de population et donc de religion mais aussi au final un génocide à venir quand  les pays seront submergés.

Nous devons en tenir compte puisque la tête est pourrie, gangrenée et il est du devoir des catholiques de ne plus laisser faire quitte à aboutir à un nouveau schisme, faute de quoi il seront les futures victimes tout autant que les complices!

L’HÉRITIER !

Ce mot énigmatique vous interpelle, QUI serait si important pour justifier un article politique? Mais  on vous connait, puisque vous nous lisez c’est que vous ne faites pas partie de la majorité des débiles de ce Monde agonisant, bien évidemment vous avez compris de qui il s’agissait, vous avez juste un léger doute, on va vous aider, si on dit ordure alors là le réflexe pavlovien vous suggère SOROS, bingo vous avez gagné (le droit de lire la suite) même si d’autres ordures peuvent aussi se partager le titre mais ils ne sont que de petites mains à côté de György Schwartz dit Soros.

Georgy a failli nous quitter en cette fin d’année à 87 ans, victime d’un accident cardiaque mais il n’a pas voulu que sa mort soit éclipsée par d’autres personnages célèbres, donc il attend le moment favorable où le monde entier pourra fêter sa disparition car il partage la notoriété avec Attila, Tamerlan, Lénine, Trotsky et les racailles bolcheviques, Staline, Beria,Hitler qui ne réussit pas, malgré tous ses efforts, à éclipser les autres.

VRP du nouvel Ordre Mondial, Georges Soros fait figure d’Etat à lui seul et à sa fondation puisqu’on le retrouve participant au G20 , intervenant auprès des dirigeants de l’UE, ami de Barosso, puis de Junker, de Tusk. Nigel Farage l’a accusé d’avoir  tenu 42 réunions avec les dirigeants de la Commission Européenne,d’avoir ses hommes liges, soit 226 parlementaires à sa botte dont 16 Français, dont les plus intéressants sont Alliot Marie, Lamassoure mais aussi les ralliés à Macron : Sylvie Goulard, de Sarnez, Eva Joly, l’ex syndicaliste et super grande gueule lorraine Martin, Cavada, Jadot  le vert rouge,etc…Encore ne sait-on pas tout puisqu’il a à sa botte d’anciens ministres de l’Union (dont l’ex premier ministre belge). Bref Soros est dans les instances de décision comme chez lui. Combien cela lui coûte-t-il en petits cadeaux, 18 milliards de dollars sont avancés, somme d’ailleurs équivalente à celle qu’il a donné ces mois derniers à l’Open Society qui pèse la somme rondelette de 25 milliards de dollars.

Soros est donc partout à Carlyle de son grand ami Bush père, il cosigne une lettre considérée comme une mise en demeure à l’Europe d’aller plus loin et cosignée par Cohn Bendit,Emma Bonino, Solana, Duff. Ce petit monde de la politique européenne d’ailleurs est lié de longue date, prenons Goulard, l’éphémère ministre de Macron est une proche de Prodi, du groupe Spinelli comprenant l’ex premier ministre belge Verhostadt fâché depuis, Cohn Bendit, Monti, Bonino. Ce qui est intéressant de voir c’est que tout ce petit monde se tient et ne soyons pas surpris si les accusations contre le Modem et d’autres, d’emplois fictifs sont plus que ralentis tandis qu’on s’efforce de casser les Le Pen.

Il est partout depuis des année le György : dans les printemps arabes et en Tunisie actuellement on ne serait pas surpris si les manifestations en cours ne sont pas de son fait car Soros poursuit plusieurs objectifs : attaquer la Russie en permanence, déstabiliser Orban son ennemi en second derrière la Russie, déstabiliser la Roumanie dont on sait qu’il fut aussi derrière les manifestations contre le régime pas assez docile à sa cause, déstabiliser  les pays européens pour les faire éclater au profit du super état européen qu’il contrôle presque complètement par ses amitiés et ses sous bien entendu. Mais il ne s’arrête pas à ça. On peut décomposer son action par zones géographiques :

  • Le continent Américain où il a contribué à faire élire Obama puis est devenu le principal soutien à Hillary Clinton et anime la campagne anti Trump. Qu’on retrouve sa patte dans l’affaire de la tuerie de Las Vegas ne serait pas impossible puisque le tueur présumé, comme son frère a été un anti Trump et que Soros lutte contre le fait que les Américains soient armés. On le comprend désarmer les Américains permet plus de facilité pour les égorgeurs islamiques.Cette tuerie ne s’est pas faite par un seul homme, soyons en sûrs mais par un groupe, nous en avons parlé et qui peut monter un groupe assez puissant pour ce type d’actions? Soros est une piste mais là il y a trop d’intérêts pour qu’on ne puisse avoir une vraie enquête. D’ailleurs plus un mot ne circule sur l’affaire, tout est verrouillé et personne ne s’en émeut. Mais Soros, Bush, Clinton ,lorsqu’on évoque le trio on se rappelle de certaines affaires qui puent. On en reparlera car les rapports Bush-Clinton c’est l’histoire de leur jeunesse, des avions bourrés de drogue qui atterrissaient dans l’Etat dont Bill était gouverneur. Cette affaire vaudrait un bon polar et lorsqu’on parle de drogue on pense aussi à Soros mais là aucune enquête sur ses propres investissements n’a été lancée aux States, on en parle sans creuser la piste de Curacao. Faut croire qu’on a peur de déterrer un dinosaure en poussant des investigations car Soros ,pour du fric a des méthodes spéciales. Bref, selon Pépin, ce n’est pas le sujet du jour.
  • Ensuite il y a le continent européen, on le voit il est chez lui partout, tire les ficelles de l’Europe comme il a tiré les ficelles en Ukraine contre les Russes et là on se pose la question : pourquoi tant de haine contre les Russes? La réponse pourtant est limpide, elle se situe dans les mouvements qui ont réussi à faire tomber les Romanov et faire reculer la Russie alors qu’en 1905 elle fut en passe d’être la première puissance industrielle d’Europe et du Monde, battant les Etats Unis qui n’étaient qu’en troisième ou quatrième position derrière l’Allemagne. Vu sa puissance et malgré ses handicaps la Russie faisait de l’ombre aux Financiers réfugiés en Amérique qu’ils contrôlaient déjà avec Wilson.Ces mouvements : Mencheviks, Bolcheviques ou Révolutionnaires divers ont tous comportés un nombre conséquent de Russes ou d’apatrides de confession ou athées d’origine Khazare. Zinoviev annonçait la couleur en parlant d’éliminer des millions de Russes et bien entendu les cadres militaires, les prêtres, l’aristocratie et la bourgeoisie russe. On se rappelle de l’assassinat du Tsar dans des conditions de la plus grande barbarie avec l’inscription faisant référence à l’assassinat du roi Balthazar qui offensa Jehovah  et fut tué par ses esclaves. Certains dans la communauté ont donc oeuvré dans la destruction de l’Empire précipitant les autres dans l’exil ou la mort puisque nombreux furent ceux qui se battirent dans les Armées Blanches. Aujourd’hui cette haine subsiste au point qu’en Ukraine un bataillon ultra nationaliste est dirigé par un magnat Juif qui semble oublier que les nationalistes ukrainiens en 1918 organisaient des pogroms. C’est le paradoxe, mais le fils de Netanyahu lui-même s’est attaqué aussi à Soros parce qu’il déstabilisait son père à travers des histoires de famille et des poursuites. Les règlements  de comptes internes se retrouvent depuis plus d’un siècle et s’exportent.
  • Il y a bien entendu l’Afrique, là, Soros active ses réseaux, d’abord dans la partie Nord où on lui doit les printemps arabes.Depuis 2012 date de sa visite en Tunisie, le calme n’est jamais revenu dans ce pays à nouveau agité. Mais c’est toute cette partie qui risque de s’enflammer touchant le Maroc et bien sût l’Algérie car Bouteflika est lui aussi sur la fin. Bref il voit d’un oeil intéressé la déstabilisation complète qui va nous voir déferler une vague énorme de réfugiés. L’Afrique l’intéresse car déstabiliser ce continent c’est noyer l’Europe dont la France et le plan de Soros c’est celui de la Grande Finance : en finir avec l’Occident blanc et chrétien.Il financerait aussi bien les racailles féminines de Femen, que les No Borders, Antifas et associations néo islamistes et bien entendu on n’est pas étonné de voir l’intérêt qu’il porte aux médias, n’est-il pas au travers de sa fondation mêlé avec le Monde, version Afrique.

Soros est sans doute dans ses derniers moments mais il peut compter sur son fils Alexandre pour prendre la suite (notre illustration). Discret, il reprend les rênes de la fortune familiale de de l’Open Society qui dispose de fonds considérables de l’ordre de 25 milliards de dollars. mais avec derrière un système permanent d’alimentation grâce aux coups fourrés du vieux  Soros. Alexandre, c’est György en plus jeune mais avec la poursuite du même but puisque dans l’Ordre Mondial il y a des dynasties comme les Rothschild, Rockefeller, Morgan etc…Donc nous n’en avons pas fini avec les Soros, celui là est jeune, sans doute aussi  plus formé encore que son père et pour l’instant plus discret aussi donc encore plus dangereux car le vieux Soros pouvait être suivi à son odeur, nous tels les chiens de meute, nous suivons ses traces mais l’autre, l’héritier…

Le monde n’en a pas fini avec ses prédateurs et cela nous prépare de joyeuses guerres, la submersion encouragée et financée, des provinces qui font sécession,bien entendu de nouveaux fléaux, des drames mais hélas pas de « tontons flingueurs » pour résoudre le problème car l’araignée a bien tissé sa toile et avec 25 milliards on peut en faire des choses…acheter des complicités, armer des racailles bref empoisonner encore pour longtemps!